Categories
Communiqué

Davos Game Over: Témoignage

Nous étions présent ce soir lors de l’action « Davos Game Over » qui a réuni quelques 250 personnes pour empêcher la tenue d’une conférence de Business Europe. Celle-ci se déroulait au Cercle de Lorraine, haut lieu de rencontre des élites économiques et politiques qui, autour d’une flûte de champagne et de petits toasts, pensent pouvoir continuer de traiter la planète et les individus comme on traite des marchandises. Ce soir nous étions là pour leur signifier la fin de la fête.

De manière non-violente, les militant·e·s ont bloqué les entrées du bâtiment après avoir tenté en vain d’y pénétrer. La police a tenu son rôle de chien de garde du capital avec véhémence. Le déploiement policier était impressionnant : de nombreux combis, bus d’arrestation, brigade canine, hélicoptères et autopompe.

Nous déplorons l’emploi injustifié, absurde et inutile de la force et nous dénonçons l’incroyable violence que la police a commis à l’encontre des militant·e·s.

• Plus d’une septantaine de personne ont été gazées, certain·e·s à quelques centimètres à peine du visage (risque de brûlure chimique due à cette utilisation interdite du spray au poivre)

• Une quinzaine de personne ont reçu des coups de matraques. Une personne a eu l’arcade sourcilière ouverte, une autre personne a été blessée à la main (plaie ouverte et possible fracture d’un doigt) et une autre personne a du être évacuée après avoir reçu un violent coup au niveau du crâne (importante plaie ouverte).

• Un·e militant·e a également été mordu·e par un chien policier lorsque la police a chargé, frappant et gazant dans le tas !

• Nous avons également pris en charge une personne s’étant brûler à la main avec un fumigène (soyez prudent·e·s les copaines !)

La police était du côté des fachos ce samedi à Charleroi et ce lundi elle est du côté de la bourgeoisie à Bruxelles. Mais que fait la police ? Ça crève les yeux …